Acheminement des médicaments hospitaliers dans les officines

enseigne pharmacie officine

Dans la continuité des actions favorisant le lien ville-hôpital, l’URPS Pharmaciens participe à un protocole destiné à acheminer les médicaments de la rétrocession hospitalière de la PUI vers les officines via le grossiste principal de la pharmacie.

Expérimentation du protocole

Ce protocole est mené actuellement avec les PUI des CHU de Montpellier et Nîmes et s’applique aux patients qui souhaitent bénéficier de ce service auprès de leur pharmacie habituelle, leur évitant ainsi un déplacement parfois lourd. Il met donc en jeu quatre acteurs : le pharmacien hospitalier, le pharmacien d’officine, le grossiste répartiteur et le patient.

Renforcer la relation patient - pharmacien d'officine

Cette pratique a pour objectif d’améliorer le service rendu au patient. Elle permet également d’éviter la prise en charge de traitements par un tiers, assurant ainsi un circuit pharmaceutique contrôlé, en renforçant l’information au patient. Pour le pharmacien d’officine, c’est un moyen d'engager un dialogue avec le patient et d’avoir une connaissance globale de la prescription.

Liaison entre le pharmacien hospitalier et le pharmacien d'officine

L’acte de dispensation relève de la responsabilité exclusive du pharmacien hospitalier. Le « paquet » apporté par le grossiste est ouvert à l'officine seulement en présence du patient, et bien sûr avec son accord. Une fiche de liaison élaborée à cet effet transite par fax ou messagerie sécurisée entre la PUI et l’officine.
Une réflexion est maintenant menée sur l’élaboration de fiches d'accompagnement du médicament pour le pharmacien d'officine, l’information étant souvent non disponible, notamment s’agissant des molécules en ATU.

Lien Ville-Hôpital

® URPS Pharmaciens Occitanie

Ce site utilise des cookies. Voir la politique de confidentialité.